Back
Image Alt

Power lifting : les erreurs à éviter

Sport de force, le power lifting représente l’un des meilleurs exercices de musculation. Très simple à réaliser, il consiste à soulever simplement des barres. Néanmoins, dans sa pratique, il arrive que les athlètes fassent des erreurs sans le savoir, ce qui influence négativement les résultats de l’activité. Quelles sont donc ces erreurs qu’il faut éviter lors de la pratique du power lifting ? Plus d’informations dans cet article.

Le manque de concentration et la mauvaise alimentation

La concentration et l’alimentation sont des facteurs très importants pour la réussite du power lifting. Une erreur sur l’un de ces éléments est préjudiciable pour vos performances.

A voir aussi : Les meilleurs jouets pour Noël pour les enfants de 5 à 7 ans

Le manque de concentration

Aller à la salle de sport pour atteindre ses objectifs demande de se concentrer sur chaque série d’exercices, chaque répétition, même si certaines journées sont dures. Il faudra éviter toute distraction, notamment la navigation sur les réseaux sociaux ou la manipulation du téléphone pendant le temps libre, car cela peut entraver vos performances. Utilisez votre téléphone uniquement pour régler l’alarme et changer la musique de la pièce. Ne négligez pas les exercices d’échauffement ou les ensembles d’exercices complémentaires.

La mauvaise alimentation

Connaître le régime alimentaire nécessaire pour un entraînement ou pour les séances de power lifting peut vous aider à maximiser les gains musculaires. Avec autant d’informations sur Internet, vous pouvez facilement trouver le régime alimentaire idéal pour satisfaire vos besoins. Vous pouvez recourir à l’aide d’un coach de fitness et d’un nutritionniste pour vous renseigner sur ce sujet.

A découvrir également : Les 4 sports qui ont le plus de valeur financière dans le monde

Une mauvaise posture et des vêtements inadéquats

L’une des erreurs à éviter lors de la pratique du power lifting concerne la posture. Certains pratiquants ont en effet tendance à arrondir ou cambrer leurs dos, regarder en l’air ou avancer exagérément leurs épaules. Que ce soit l’un ou l’autre de ces mouvements, une mauvaise posture peut porter préjudice à vos performances.

En outre, pour pratiquer le power lifting, vous devez porter des vêtements adaptés pour être à l’aise. Une mauvaise chaussure peut par exemple entraîner une perte d’équilibre et de force. Vous devez aussi éviter le port de gants même si cela est tentant.

Ne pas contrôler son égo

Les émotions sont un facteur important dans la prise de décisions. Il vous est certainement déjà arrivé d’acheter de manière impulsive, de faire quelque chose par amour ou par peur, ou d’agir à partir de votre propre égo. Cela est humain et psychologique, et personne n’est responsable. Mais changer sa séance de dynamophilie après un événement extérieur n’est pas la meilleure façon de progresser. Par exemple, évitez de vous surévaluer et de commencer vos entraînements par des charges trop lourdes. L’idéal est d’utiliser un poids que vous pouvez contrôler.

Votre égo est à la fois votre ami et votre ennemi. De plus, vous ne pouvez pas prendre des décisions basées sur l’influence des émotions telles que la colère. Si vous voyez quelqu’un que vous n’aimez pas dans la pièce où vous vous exercez ou si vous tombez amoureux de quelqu’un au cours de la pratique, ne modifiez pas la séance pour refléter cela. La régularité est essentielle pour progresser en dynamophilie, surtout si vous avez un objectif et que vous souhaitez vous entraîner sur le long terme. Enfin, ne laissez pas votre égo transformer une mauvaise séance en une mauvaise semaine d’entraînement.

Surentraînement et manque de sommeil

Contrairement à ce que vous pouvez penser, trop d’entraînement ne vous fera pas progresser plus vite. La croissance musculaire se produit au repos, alors ne négligez pas la partie récupération. Le surentraînement augmente vos chances de vous blesser et de ruiner votre physique. Chaque série et répétition compte pour votre progression, même s’il s’agit d’une répétition légère ou d’une répétition de base. Ne vous attendez pas à une progression miraculeuse. 3 à 4 séances par semaine suffisent.

Aussi, une bonne alimentation et plus d’exercices sont inutiles si vous ne dormez pas suffisamment. Veiller tard ou faire la fête tout le temps ne vous procurera pas un repos efficace. Votre corps devient trop fatigué pour suivre votre exercice, ce qui entraîne une stagnation et une mauvaise performance.