Back
Image Alt

Quelles sont les bonnes pratiques d’utilisation d’un vélo ?

Avec de plus en plus de cyclistes et un nombre record de véhicules à deux roues, une plus grande vigilance s’impose. Introduction aux bonnes pratiques de circulation pour une conduite sécuritaire à vélo, suivez le guide.

Pour la sécurité : des équipements obligatoires

La réglementation stipule certains équipements :

A lire aussi : L’électrostimulation pour tonifier les muscles

  • Pour les moins de 12 ans le port de casque est de rigueur.
  • Un matériel d’éclairage et de signalisation : un ou plusieurs réflecteurs arrière.
  • Un catadioptre orange visible latéralement
  • Un catadioptre blanc visible de l’avant
  • Un catadioptre sur les pédales de couleur orangée

Pendant les heures de nuit ou de jour où la visibilité est mauvaise, tous les vélos et, le cas échéant, les remorques doivent être équipées de deux feux. Un feu de position qui émet une lumière non éblouissante, orange ou blanche, un feu de position arrière qui doit être clairement visible de l’arrière lorsque vous roulez à vélo. Redoublez de vigilance à vélo ! Et plus que jamais, suivez les règles de bonnes pratiques simples de sécurité routière en portant les équipements appropriés.

De même, tous les vélos doivent être équipés d’un dispositif d’alarme ou sonnette. Elle doit être perceptible au moins 50 mètres. L’utilisation d’autres signaux audio est interdite. 

A découvrir également : Location de chalet à Avoriaz : conseils efficaces pour choisir votre logement de vacances

Des dispositifs d’écarteur de danger peuvent également être installés sur les côtés arrière et gauche de chaque vélo.

Si le port du gilet de sécurité n’est obligatoire que pour rouler la nuit hors agglomération, ainsi que le jour lorsque la visibilité est mauvaise, tous les cyclistes et passagers circulant à vélo hors agglomération doivent obligatoirement porter des gilets de sécurité, voilà en résumé les bonnes pratiques d’utilisation du vélo.

Les règles de base à suivre

Si vous avez récupéré votre vélo entreposé au sous-sol avant le départ, la première chose à faire est de contrôler les freins. Basique certes, mais économique, surtout sur sol glissant. Vérifiez aussi la pression des pneus. Plus la pression des pneus est élevée, plus vous roulez sans perte d’énergie. 

Par ailleurs, la fatigue entraîne une diminution de l’attention et peut donc provoquer un accident. Le code de la route s’applique lorsque vous roulez à vélo sur une route. Attention aux piétons, ils ont la priorité lors de la traversée d’un passage pour piétons. Si nécessaire, la sonnette annoncera votre présence. Ne conduisez pas sur les trottoirs.  

Encore et encore : dans vos oreilles pas d’écouteurs ni de téléphone. Cela peut interférer avec la conduite et risquer une amende.  

Enfin, un feu rouge s’applique à tous, y compris les cyclistes, hormis indication contraire par un signe triangulaire, un cycliste et une flèche mentionnant la direction qu’il peut emprunter malgré un feu rouge. De même, considérez toujours les piétons comme prioritaires.

Si vous vous tenez à droite du poids lourd, il ne peut pas vous voir ! De plus, ne dépassez pas pendant la conduite ou à proximité des intersections. N’entrez jamais dans la rangée de véhicules sur la droite. Restez derrière la voiture et établissez un contact visuel à tout moment. Ne dépassez jamais un bus, même s’il s’arrête à un arrêt. 

Choisir le bon équipement pour une pratique optimale

Lorsque vous vous lancez dans la pratique du vélo, il faut choisir le bon équipement pour une expérience optimale. Assurez-vous d’avoir un casque de qualité qui protège votre tête en cas de chute ou d’accident. Optez pour un modèle léger et bien ajusté afin qu’il ne gêne pas vos mouvements.

Pensez à vous équiper d’un maillot technique adapté à la pratique du cyclisme. Ces maillots sont conçus avec des tissus respirants qui évacuent la transpiration et maintiennent votre corps au sec pendant l’effort. Ils comportent souvent des poches pratiques à l’arrière pour ranger vos clés, votre téléphone ou une barre énergétique.

Entretenir son vélo pour une utilisation durable

Si vous souhaitez prolonger la durée de vie de votre vélo et garantir des performances optimales, pensez à bien en prendre soin grâce à un entretien régulier. Voici quelques conseils pour entretenir votre monture.

Assurez-vous de nettoyer régulièrement votre vélo après chaque sortie. Utilisez une brosse douce et de l’eau savonneuse pour enlever la saleté accumulée. N’oubliez pas de bien sécher toutes les parties mouillées afin d’éviter l’apparition de rouille.

Vérifiez l’état des pneus et ajustez leur pression en fonction du type de terrain sur lequel vous prévoyez de rouler. Des pneus sous-gonflés peuvent entraîner une résistance accrue et affecter vos performances. Au contraire, des pneus surgonflés peuvent rendre la conduite inconfortable voire dangereuse.

N’oubliez pas non plus d’examiner régulièrement la chaîne de transmission. Une chaîne bien lubrifiée réduit les frottements et améliore l’efficacité du pédalage. Utilisez un lubrifiant spécifique pour chaînes afin d’éviter tout encrassement ou usure prématurée.

Contrôlez aussi l’état des freins avant chaque sortie. Des freins défectueux mettent en danger votre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route. Si besoin, ajustez-les ou remplacez les patins s’ils sont usés.

Pensez à faire réviser périodiquement votre vélo par un professionnel. Un œil expert pourra détecter d’éventuels problèmes et effectuer les réparations nécessaires. Une révision annuelle est généralement recommandée, surtout si vous pratiquez le cyclisme de manière intensive.

En suivant ces quelques règles d’entretien, vous assurez une utilisation durable de votre vélo et profiterez pleinement de vos sorties en toute sécurité. N’oubliez pas que prendre soin de votre monture contribue aussi à préserver l’environnement en favorisant un mode de déplacement écologique et sain !